Pourquoi investir dans l'immobilier en 2020 ?

L’investissement dans l’immobilier reste encore d’actualité en 2020 et présente des avantages à la fois conjonc-turels, comme les taux d’intérêts bas et inhérents à ce type d’investissement, ainsi qu'une faible sensibilité aux variations de prix à court terme.

 
investir dans l'immobilier en 2020

L’investissement dans l’immobilier en 2020 reste encore d’actualité. Compte tenu de la conjoncture actuelle assez délétère, cela peut être envisagé comme une valeur refuge face à la situation économique et sociale très tendue. 

Certes, un investissement immobilier est moins liquide qu’un placement financier mais présente néanmoins une plus forte inertie aux variations de prix à court terme.

Il est possible de résumer les avantages principaux, à la fois ceux qui sont conjoncturels et ceux qui sont inhérents à ce type d’investissement en 6 grands thèmes :

  • emprunter des fonds si vous n'avez les liquidités,

  • profiter des taux très bas actuel,

  • couvrir une partie de vos mensualités de crédit par les loyers,

  • déduire les intérêts de l’emprunt de vos revenus fonciers,

  • bénéficier d’un rendement global intéressant,

  • diversifier vos actifs sur plusieurs marchés et repartir le risque.

N’hésitez pas à prendre contact avec Welcome Immo, votre agent immobilier à Saint-Brieuc pour faire un bilan patrimonial et étudier les possibilités de diversification de votre portefeuille dans l’immobilier.

Empruntez des fonds si vous n'avez pas la totalité des liquidités

Les conditions actuelles d’obtention de crédit immobilier sont encore assez souples malgré un durcissement induit en 2020 à cause du risque systémique identifié par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), lié au nombre très important de dossiers de crédit accordés en 2019 et à l’allongement de la durée moyenne de ces mêmes crédits. 

Le loyer perçu pourra être pris en compte dans vos revenus pour augmenter votre taux d’effort si votre bien est idéalement placé, par exemple dans l’hypercentre d’une grande ville.

Profitez des taux très bas actuels

Les taux historiquement bas de 2019 ne devraient pas augmenter de façon trop importante en 2020.

En effet, un rapport de l’observatoire Crédit Logement-CSA indique que le taux moyen des crédits immobiliers ne devrait pas dépasser 2 % avant 2021, voire même 2022.

Couvrez une partie de vos mensualités de crédit par les loyers

La prise en compte des loyers potentiels par la banque a un effet concret : une partie du remboursement du prêt sera couverte par le loyer perçu.

Il ne faut cependant pas oublier le risque locatif qui peut vous mettre en sérieuses difficultés si vous avez 

impérativement besoin de percevoir celui-ci afin d’assumer le crédit. 

À cela s’ajoutent les frais intrinsèques à la gestion de l’investissement immobilier :

  • Taxe foncière,
  • Travaux d’entretien,
  • Imposition des revenus fonciers au taux marginal d'imposition avec vos autres revenus,
  • Impôt sur la fortune en fonction de votre patrimoine,
  • Prélèvements sociaux à 17,2%.
     

Déduisez les intérêts de l’emprunt de vos revenus fonciers

Les intérêts de l’emprunt seront déductibles de vos revenus fonciers. Certes, les taux d’intérêts étant bas, l’avantage fiscal reste assez limité mais il existe néanmoins.

Bénéficiez d’un rendement global intéressant

Le rendement brut, pour peu que votre bien soit idéalement situé, varie entre 1,5 % et 5 %. C’est mieux que beaucoup de placements financiers notamment, à risque comparable.

Diversifiez vos actifs sur plusieurs marchés et répartissez le risque

Dans une période où la conjoncture est assez incertaine et les perspectives économique et sociale sont assez délétères, un placement immobilier pourra permettre de répartir votre risque en diversifiant vos actifs et d’assurer un revenu, voire une retraite, à partir de l’échéance du prêt.

De plus, vous pourrez également investir dans l'immobilier professionnel via des parts de SCPI. C’est un 

investissement financier basé sur de l’immobilier non résidentiel et qui permet de profiter de la croissance d‘un autre type de marché immobilier.